Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands
 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Le P'tit Vaudois, 60 ans de succès!

Genève

En rue de Carouge, puis à Plainpalais. C’est en 1957 que Marcel Duffour et son épouse reprennent, au 9 de la rue de Carouge, le café restaurant Le Vaudois, où ils régalent leur clientèle d’une large palette de produits divers: aux cuisses de grenouille, escalopes, entrecôtes, émincés de boeuf et filets mignons à la crème, ils ajoutent en hiver leurs fondues diverses.  

En 1970 un notable genevois, qui venait déjeuner en famille tous les dimanches, demande à Marcel de lui concocter un menu autour d’un gratin, pour un repas qu’il viendra savourer avec ses amis. Marcel opte pour une viande rôtie, accompagnée d’une sauce qui restera le secret du restaurant, et un risotto. Les convives furent emballés et Marcel décide d’en faire, selon l’expression chère à la maison, son «bœuf» de bataille. Ainsi naquit la spécialité de roastbeef en sauce, qui a fait la renommée du Vaudois, puis du Pʼtit dans tout Genève. L’année d’après, Madame Duffour s’éteint prématurément, et Marcel se retrouve veuf avec ses deux filles, qui deviendront ensuite ses partenaires, avec leurs époux respectifs.

40 ans durant le Vaudois de la rue de Carouge a su combler une clientèle gourmande, avec ses spécialités. Quand le bail arrive à expiration ils décident, fin septembre 1995, de déménager au 11, rue Henri Dunant. Ils rebaptisent l’endroit le P’tit Vaudois, pour rappeler que l’établissement est, en quelque sorte, le rejeton du précédent. Au P'tit Vaudois le cadre charmant à l’ancienne, les murs en pierre et le mobilier de bois restent fidèles à ses traditions gourmandes et à ses produits de qualité. Et sa clientèle suit. Il est en fait le restaurant de la 2e génération des Duffour à Genève d’autant plus, qu’à la fin de la même année, Marcel décède.

Bientôt Marie Laure Duffour, Madame Dutoit pour l’état civil, se retrouve seule à tenir les rênes de l’établissement: des 3 autres, l’un est hélas disparu et deux sont retournés à leurs activités premières. En cuisine Ould Embarek, que Marcel a pu former à ses secrets de cuisine, prend les commandes en 2011, et devient associé en 2012.

Au P'tit Vaudois propose une salle pour banquet, carnotzet en sous-sol, des soirées à thème et accepte de se privatiser, à l’occasion de mariages jusqu’à 50 convives. Nous pouvons témoigner d’expérience, qu’Au P’tit Vaudois, on est certain d’être reçu en ami et de se délecter en passant un moment des plus agréables.
 
JC Genoud-Prachex

Total de votes: 5