Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

Brasier a le feu sacré

Genève

 

«Mon père était maraîcher et il a commencé tout au bas de l’échelle auprès de l’entreprise Brasier de l’époque», raconte Johann Favre. «Peu à peu, il a gravi tous les échelons au sein de l’entreprise et il a fini par la racheter en fin de parcours». Depuis 15 ans, Johann Favre est le responsable du service restaurant au sein de l’entreprise. La terre et ses produits, il connaît. Ses grands-parents étaient producteurs à Valleiry, en France voisine, et l’un de ses oncles était responsable des cultures dans une ferme. 

Atypique
Qu’est-ce qui fait la différence entre François Brasier SA et les autres entreprises du même secteur? «Nous sommes visionnaires, avant-gardistes, mais dans le respect de la tradition», répond Johann Favre. «On a certes besoin de concurrence. Mais trois conditions doivent être impérativement remplies pour maintenir son rang dans un marché hyper-concurrentiel: le savoir-faire produits tout d’abord, c’est-à-dire la qualité et rien que de la qualité. Si le produit n’est pas à la hauteur des exigences, il vaut mieux le refuser plutôt que d’éroder sa réputation. Le maintien de prix abordabes, ensuite: grâce à un bon rapport qualité/prix, un bon primeur améliorera les affaires de son client. Et enfin, la ponctualité dans le service: il ne s’agit pas seulement de livrer en temps et en heure, il faut également trouver le bon produit au bon moment, privilégier la production locale et soigner la préparation». 

Pour Johann Favre, le métier de primeur consiste également dans le conseil, afin que les restaurateurs puissent chiffrer leurs menus. Plus anecdotique, mais également importante, ce métier recouvre des activités comme la composition de corbeilles de fruits, voire éventuellement de fruits et légumes pour certaines cérémonies. 
Etre primeur, c’est avoir une connaissance approfondie des saisons et des produits saisonniers, raison pour laquelle Brasier s’est constitué un réseau historique et local de fournisseurs qui s’étend jusqu’en Valais. La maison Brasier se distingue de la concurrence par sa cuisine de production collaborative. Le primeur de Carouge veut rendre accessible à tous les producteurs de Genève la production et la transformation de qualité. Et cela sans conservateurs. 

Florissante
«Depuis quinze ans grâce à mon entregent, j’ai participé à la diversification suisse de 400 spécialités. Curieux de tout, je me suis servi de mes voyages pour le faire». A l’heure actuelle, la maison Brasier compte plus de 1’500 références en fruits et légumes frais classiques, 1’000 références en fraîche découpe et 200 références de fruits et légumes en spécialités. L’entreprise dessert 400 clients par jour dans toute la Suisse romande. Cette mobilité est assurée grâce à 30 véhicules (dont six de dépannage) et 60 collaborateurs en moyenne. Pour François Brasier SA, ce qu’il faut c’est «le bon produit au bon moment, au bon prix et dans de bonnes quantités». 

www.facebook.com/brasierprimeursuisse/

Francois Brasier SA: Primeurs en gros Genève. 17 Rue Blavignac - 1227 Carouge.  Tél. 022 827 46 10

Lionel Marquis

 

Total de votes: 144