Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

Le millésime genevois 2017 est tiré

Genève

Sami Kanaan (conseiller administratif de la Ville de Genève en charge de la culture et du sport), Olivier Mauvisseau (consul général de France à Genève), Robert Cramer (conseiller aux Etats, président de l’interprofession du vignoble et des vins de Genève), Isabelle Naef Galuba (directrice du Musée Ariana et marraine du millésime), Raymond Loretan (président du Club diplomatique et parrain du millésime), Luc Barthassat (ancien conseiller d’Etat de la République et Canton de Genève en charge du département de l’environnement, des transports et de l’agriculture, John Schmalz (directeur du cercle des agriculteurs de Genève).   DR

 

Dans le magnifique écrin qu’est le Musée Ariana, les autorités cantonales ont présenté le millésime genevois 2017. Et une nouvelle création.

Ils sont venus. Ils sont tous là au Musée Ariana, ou presque, les 31 vignerons venus faire déguster aux connaisseurs en vin et à leurs parrains leur production 2017. C’est un petit volume, conséquence de la catastrophe météorologique de fin avril 2017. Un gel de printemps plus sévère que d'ordinaire, qui a détruit en une nuit un bon tiers du vignoble genevois.

Isabelle Naef Galuba et Raymond Loretan

Les autorités avaient fait le déplacement pour l’occasion. Sami Kanaan, prochain maire de Genève à partir du 1er juin prochain et conseiller administratif en charge de la culture et du sport, a raconté quelques anecdotes au sujet du bâtiment abritant la manifestation. Il fut suivi de Mme Isabelle Naef Galuba, directrice de l’Ariana et marraine de la cuvée. Avec son brio habituel, elle a évoqué «ses» collections et les nombreuses expositions proposées. Etre marraine de la cuvée, c’est un honneur qu’elle partage avec le valaisan Raymond Loretan, président du Club diplomatique de Genève et qui a souligné: «qu’un Valaisan soit l’ambassadeur des vins genevois en dit long sur la qualité de ceux-ci». Robert Cramer ne pouvait être absent de ce rendez-vous. Le président de l’interprofession depuis 2013 a résumé ainsi la caractéristique des vendanges 2017: «une des plus petites récoltes – 30 % inférieure à la moyenne – de ces quarante dernières années, mais des concentrations magnifiques. Une cuvée qui mérite d’être conservée 5, 10 voire 15 ans. En attendant, buvez le 2016, qui est aussi excellent».

Enfin dans un gentil brouhaha, notre Ministre de l’agriculture Luc Barthassat, également en charge des Transports (non réélu entretemps ndlr), a conclu la série de discours en tressant une couronne de lauriers aux vignerons genevois. Il a loué leur créativité et leur persévérance dans leur travail de promotion des produits du terroir.

Vins illustres

Les trois principales régions viticoles du canton, Le Mandement, Lully et Arve-Lac étaient dignement représentées par une trentaine d’encaveurs, qui ont fait déguster à leurs invités une sélection de leurs crus. La Cave de Genève a présenté sa nouvelle création: Bastian. Ce vin est issu du nouveau cépage Divico planté à titre expérimental en 2009. Divico est né de l’union du Gamaret et du Bronner et il est donc doté d’une résistance naturelle élevée aux principales maladies de la vigne. Il est également à l’avant-garde d’une viticulture genevoise toujours plus écologique.

Lionel Marquis

Voir aussi: https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/

Total de votes: 72