Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

Mondial de la Pâtisserie: la Suisse en finale

Le 10 juin 2018 le Mondial de la Pâtisserie a couronné les équipes qui participeront à la Finale 2019 à Lyon. La Suisse sera de la partie grâce à Sara Bezençon et Antoine Chopin.

Troisième! Le duo suisse formé de Sara Bezençon et Antoine Chopin s’est gagné le billet pour Lyon en montant sur la troisième marche du podium à Turin, le 10 juin dernier. Sara Bezençon, 21 ans, était la candidate pour le «prix sucre», alors que son compatriote Antoine Chopin, 22 ans, concourait dans la catégorie «chocolat». C’est à lui qu’a incombé la lourde responsabilité de présenter la «sculpture» conclusive de la compétition. Elle a été jugée pour son originalité, sa technique de collage et sa finition en vue de l’attribution des deux prix mentionnés. Sara Bezençon travaille à Sainte-Croix, chez Eric Vuissaz. Antoine Chopin, à La Tour-de-Peilz, chez «Le Duo Créatif», la pâtisserie de Patrick Bovon, le membre suisse du jury. 

Après un suspense savamment entretenu, il était plus de 17 heures lorsque le palmarès a été révélé aux nombreux supporters des équipes venus tout exprès pour l’occasion. Sans grande surprise, le nouveau prix «écoresponsable» attribué pour l’optimisation des déchets a été attribué à la Turquie. Quant au prix pour l’utilisation du sucre, il a été attribué à la Pologne; un prix attribué à juste titre, au vu de la qualité de la sculpture présentée, un hommage au rêve et à l’enfance. Quant au « prix chocolat», attribué lui aussi pour l’originalité, la finition et la technique, il fut attribué à la Russie.

Les équipes méritantes de trois pays montèrent sur le podium: La Suisse a gagné la 3e place, soit 1’000 euros et trois médailles de bronze; mais surtout ce classement lui ouvre toutes grandes les portes de la finale de Lyon en janvier 2019. Sur la deuxième marche du podium, la Belgique qui avait, en 2016 déjà, remporté la médaille d’or. La première place, la Suède se l’est adjugée, elle qui avait déjà été présente en 2014 et 2016 à la 3e place. 


Antoine Chopin et Sara Bezençon sont arrivés troisièmes. Avec Patrick Bovon (à g.), juré suisse du concours.

Cinq questions à Patrick Bovon, membre suisse du jury 

Est-ce votre première prestation en tant que membre du jury?

Non. Je faisais déjà partie du jury en 2016, lorsque la Suisse s’est qualifiée pour une 3e place.

Comment avez-vous trouvé nos deux Romands?

Très combattifs. Ils n’ont rien lâché. C’est l’équipe la plus jeune du championnat. Sara a 21 ans, Antoine 22. Les candidats suédois, par exemple, ont respectivement 42 et 41 ans! Après nos candidats, les plus jeunes étaient les deux bulgares, 27 et 28 ans.

Vos commentaires après l’obtention de cette 3e place?

Ils ont été très bons. Il ne manquait pas grand-chose pour être mieux placés; l’expérience acquise par quelques années de plus…

Quel a été l’entremets que vous avez préféré?

L’entremets suisse était le meilleur. Il a gagné 45 points.

Que pensez-vous de l’idée d’introduire un «jury populaire» dans cette compétition car, en fin de compte, c’est le consommateur qui est dernier juge?

Durant le Sirha de Lyon, il existe une espèce de jury populaire. Mais il est vrai que ce serait une idée intéressante. 

 

Lionel Marquis

VOIR AUSSI : https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/

Total de votes: 24