Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Le 10’000e couteau a vu le jour

Jura

Le dix millième sknife est né à la manufacture biennoise sous les yeux du public, symbole d’une demande croissante de la clientèle hôtelière, en Suisse comme à l’international. 

Selon un communiqué de la marque, la demande en couteaux du label sknife affiche une belle progression, ce qui a requis une adaptation des effectifs dans l’usine biennoise et donné naissance à une gamme de produits aussi esthétique qu’efficace pour les utilisations spécifiques de chaque partie. Les 10'000 couteaux produits par an en Suisse sont d’abord forgés en Emmental et la structure biennoise reprend le processus à partir de l’assemblage. Le finissage et l’affilage à la main sont notamment supervisés par le coutelier Timo Müller.

Pour parfaire son assortiment dans la cohérence, la société sœur de CeCo Ltd a également lancé d’autres couteaux, dont certains chefs d’œuvres en acier damassé. Une fourchette à steak vient compléter ce service à viande, de quoi convaincre les acheteurs désireux d’acheter des produits fabriqués localement. Une vingtaine de restaurants sont déjà équipés de ces précieux outils, du restaurant d’entreprise au restaurant gastronomique.

Dessinés pour la restauration
La conception des couteaux à viande sknife n’a pas de secret pour le sponsor de longue date de la section juniors de l’équipe suisse des cuisiniers. Le design de chaque objet a été pensé de façon à coller à sa fonction et à son utilisation pratique. Leur forme respective se prête particulièrement à la gastronomie, notamment pour les steak house ou les brasseries branchées qui, un peu à contre-courant il est vrai, ont pris le parti d’investir dans le marché des carnivores. La restauration haut de gamme, pour sa part, est loin d’être négligée puisqu’elle a largement contribué à l’élaboration d’un service au design pur et élégant qui compte plusieurs pièces. La mallette à couteau et son étui en cuir fabriquée à la main dans une sellerie d’Appenzell plaira sans nul doute aux chefs exigeants. L’assortiment général, à côté du fameux couteau à steak, propose des outils spécifiques. Un couteau à fromage, un couteau de table, un couteau à viande séchée résolument adapté au marché helvétique avec sa planche à découper, un couteau à beurre et à petit pain, un couteau à huîtres avec une édition spéciale signée par l’écailler vedette Marcel Lesoille. Ce quintuple recordman et Champion du monde d’ouvertures d’huîtres s’était distingué, rappelons-le, en ouvrant pas moins de 2'064 mollusques en une heure à l’aide de cet outil. 

Collectionneurs conquis
Si les lames damassées peuvent plaire ou pas selon les goûts, elles ont plu aux collectionneurs allemands, luxembourgeois et australiens, qui ont déjà acquis 300 pièces. Ils ont notamment été séduits par l’alliance d’un design assurément moderne et de la lame artisanale damassée. Ainsi toute la gamme est également disponible en version damassée, y compris la fourchette.

Ces beaux objets luxueux sont d’ores et déjà en vente chez les distributeurs usuels pour quelques centaines de francs la pièce et les esthètes seront assurément séduits par la belle facture du manche en bois de noyer stabilisé, également disponible en frêne teinté en noir.

Sandy Métrailler

  www.monde-du-couteau.ch 

Total de votes: 0