Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands
 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Les valeurs humaines devraient sauver l’hôtellerie

L’Igeho Campus constitue l’espace de réflexions du Salon Igeho dans le domaine de l’hôtellerie. Cette année, l’un des conférenciers vedettes sera Nicole Brandes, une coach internationale en management, auteure et penseuse du futur dans le business. 

Nicole Brandes est elle-même une ancienne manager. Elle s’est fait une place en tant que top conférencière internationale pour des entreprises globales dans toutes les branches. Elle y démontre comment les forces dirigeantes dans un contexte de digitalisation, de disruption et de complexité arrivent à tenir le cap et sont prêtes à affronter le futur. Son CV comporte notamment une fonction de déléguée de la direction de Swissair. Elle a également construit le VIP Club de l’UBS et dirigé une fondation chez la reine Silvia de Suède. Ses clients sont de grandes firmes internationales comme ABB, Avaloq, Bank Vontobel, Bayrischer Rundfunk, Bosch, Credit Suisse, Sika, StarAlliance, Swiss, SwissRe et la Zürcher Kantonalbank, notamment.

Tout en douceur
Efficacité, créativité, initiative, esprit collectif, flexibilité seraient les «soft skills» qui occupent le devant de la scène actuellement. Un soft skill est une qualité naturelle, humaine, qui s’oppose à un «hard skill», une qualité intellectuelle dure, faite de connaissance technique, de bonnes notes, de diplômes et de concours. Nicole Brandes ne croit pas que les robots vont nous remplacer. Elle pense que les machines nous ont toujours aidées et qu’elles vont continuer de le faire, davantage qu’auparavant. Elles nous donneront encore plus de temps et d’espace pour rendre la société plus humaine. La futurologue espère que, dans 20 ans, les pays collaboreront davantage et qu’ils seront plus proches qu’aujourd’hui. Elle met l’accent sur le «Nous» qui, selon elle, sera la monnaie du futur.

Favorable
Cette nouvelle tendance serait assez favorable à l’hôtellerie suisse. Les années à venir, c’est notoire et tous les médias en parlent, impliquent toujours plus d’hôtes internationaux, qui seront toujours plus exigeants. Il y aura toujours plus de mobilité et de mélanges. La classe moyenne ne cessera de s’accroître et elle disposera de moyens financiers toujours plus élevés. La Chine et l’Inde représenteront les nouveaux challenges pour l’hôtellerie et son personnel. Cette nouvelle donne va demander une plus grande compétence sociale de la part des employés et de leur direction. L’esprit d’équipe, l’esprit de «Nous» sera pleinement d’usage.

Valeurs sûres
Nicole Brandes estime que les hôteliers suisses sont parmi les top manager parmi les plus demandés au monde. Quant à la Suisse, elle demeure un lieu de vacances prisé. Non seulement ses paysages sont demeurés fantastiques en comparaison internationale, mais ses hôtels sont considérés comme étant au top. Là ou’ il peut y avoir une marge de progression, selon la conférencière, c’est dans la cordialité et la flexibilité à l’égard des clients. Il faut y ajouter de nouvelles réflexions dans le domaine concurrentiel. C’est ainsi que l’hôtellerie suisse doit se confronter avec de nouveaux concurrents, telles que les chaînes d’hôtels bon marché et le système Airbnb. Tous ces thèmes et l’importance de l’esprit collectif, du «Nous», pour l’entreprise hôtelière du futur, Nicole Brandes les exposera en conférence le dimanche 19 novembre 2017 à 13h30, au sein du Campus Igeho.
Pascal Claivaz

Voir également: https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/

Total de votes: 29