Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

GastroValais améliore la formation continue

Valais

Lors de l’assemblée générale de GastroValais à Martigny, la question de Sion 2026 a été centrale. GastroValais soutient cette candidature, non pas pour son impact économique, mais pour son rôle de catalyseur. 

Au cours de l’assemblée générale de GastroValais, la candidature de Sion 2026 a été présentée par le Conseiller d’Etat Frédéric Favre. L’assemblée a voté son soutien à Sion 2016. Madame Muriel Hauser, présidente de GastroFribourg et membre du conseil de GastroSuisse était venue apporter le message de l’association faîtière nationale.

Rappelons que le président cantonal de GastroValais André Roduit est, lui aussi, devenu membre de GastroSuisse. GastroValais ne s’est pas seulement renforcé au niveau de la faîtière nationale, mais également dans le canton, grâce à l’élection de son président André Roduit et de son vice-président Steve Delasoie comme députés au Grand-Conseil valaisan. C’est une première pour GastroValais. L’un des buts des deux élus est travailler à l’amélioration des conditions cadres qui pénalisent trop durement les cafetiers, restaurateurs et hôteliers valaisans. Durant la campagne des élections au Grand Conseil 2017, GastroValais a également soutenu d’autres candidats issus du métier. Emmanuel De Rivaz et Alexandre Coutaz ont été élus. Un seul échec a été enregistré. 

En cette année 2017 la page Facebook a été ouverte. Elle permettra d’améliorer le contact avec les membres et de faire circuler plus rapidement l’information. Les cours de perfectionnement et la consommation locale grâce aux labels vont se développer. Les cours ritzy arrivent à point nommé, notamment pour les questions sur la déclaration des allergènes. Mais ils seront également très appréciés sur la sécurité avec la prévention des incendies, sur le management avec la gestion de conflits, du temps et du stress. Ils amèneront de bonnes idées, comme c’est le cas workshop sur la pratique du cocktail. 

Rappelons que le programme de formation continue ritzy porte le nom de César Ritz, Roi des hôteliers et hôtelier des Rois. Il était originaire de Niederwald dans la vallée de Conches. Ces cours sont uniques en leur genre. Ils ont été initiés grâce à la collaboration entre GastroValais et le Canton et financés par la redevance annuelle.

Les comptes annuels 2017 ont été meilleurs que prévus: ils se concluent par un bénéfice plutôt que par une perte (prévue au budget).

 

André Versan

VOIR AUSSI : https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/

Total de votes: 45