Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

2017 a été pour GastroVaud l’année du jubilé

Vaud

«125 ans, ça se fête», c’est le titre du rapport annuel de l’association vaudoise. En effet, 2017 a été l’année de son 125e anniversaire; un anniversaire qui n’est pas passé inaperçu.

Dans le détail, ce sont neuf rendez-vous avec les Vaudois qui ont été organisés par l’association. Le président de GastroVaud Gilles Meystre affirme avec fierté que «les objectifs ont été atteints! De la Journée du papet inaugurée en ouverture le 24 janvier 2017 jusqu’au week-end des Pintes Ouvertes des 1er et 2 décembre, plusieurs milliers de Vaudois ont en effet entendu parler de GastroVaud». Toujours selon le président, l’opération Pintes Ouvertes 2017 aurait séduit 95 % des quelque 80 établissements ayant participé à l’opération. 

Des manifestations très suivies…

Entre ces deux dates, sept autres rendez-vous avec les Vaudois ont été organisés. Le 14 février, l’action Saint-Valentin: 3’000 roses distribuées dans 120 établissements vaudois et un concours de dessins sur Facebook; le 17 mars, le «Repas des Etoiles», un moment fort qui permettait à tous ceux qui le désiraient de savourer un repas préparé par sept grands chefs. Il fut suivi le 20 mars du lancement de la campagne «Respect», qui voulait valoriser des métiers connotés négativement et manifester la volonté conjointe de la branche et de l’Etat de diminuer le nombre de demandeurs d’emploi dans la branche. Le 6 juin, il y eut la soirée de gala, le 21 juin les remises des prix du concours «La plus belle terrasse» à quatre heureux finalistes.

Avec les grands-parents

Les 30 septembre et 1er octobre, l’opération «poivre et sel» prévoyait des repas intergénérationnels où grands-parents et petits-enfants partageaient un moment privilégié. A cette occasion,  plusieurs restaurants du canton de Vaud ont proposé des menus équilibrés (un légume et un fruit au minimum) et gratuits pour les enfants jusqu’à 12 ans, accompagnés de leur grand-mère ou grand-père. Le 31 octobre, l’opération «Halloween» offrait un afterwork offert dans 11 villes vaudoises, de 16 h 30 à 19 h 00, et lançait le concours de la plus belle citrouille. Enfin, les 1er et 2 décembre, l’opération «Pintes Ouvertes» concluait le 125ème anniversaire en beauté. Pas moins de 79 établissements y avaient participé. «On peut raisonnablement penser que l’opération aurait pu satisfaire un quart de clients supplémentaires sur les 5’000 prévus», estimait Gilles Meystre. L’opération Pintes Ouvertes proposait aux clients des bistrots partenaires cinq produits 100% vaudois (fondue au Gruyère, saucisson sec IGP, baguette, pain quadrillé, 1 dl de chasselas) pour 20 francs.

Actions concrètes

Cette année-anniversaire a également été marquée par un nombre important d’actions concrètes: lancement en Suisse romande du label «Fait maison», obligation de formation aux «food truckers». Cette formation comporte 12 jours de cours obligatoires, définis en fonction des besoins des food truckers et des consommateurs. Le 28 novembre 2017, on lutta contre la taxe sur les boissons sucrées  et l’idée fut définitivement abandonnée. Il y eut l’assouplissement des règles des Happy Hours. Depuis le 6 juin 2017, on a droit à ces Happy Hours sur les alcools fermentés, avec des conditions. Ce fut enfin le lancement du Prix suisse de l’oeno-tourisme, un projet qui avait commencé en 2013 mais qui, l’an dernier, s’est déployé à un rythme soutenu avec la multiplication des balades oeno-touristiques. Autre innovation, le lancement des premiers Prix et Rencontres suisse de l’œnotourisme, qui a récompensé le Château de Chillon et le Moulin de Cugy. 

Lionel Marquis

VOIR AUSSI : https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/

Total de votes: 30