Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

Quand les amuse-bouche se font tapas

En espagnol, tapa signifie couvercle. Il désignait aussi, autrefois, un morceau de pain posé sur un verre, évitant ainsi les mouches. Par extension, le mot en est venu à désigner les petites entrées et hors-d’œuvre qui se consomment surtout le soir. Du plus simple aux plus complexe, les tapas se servent par petites quantités, et surtout, en bouchées.
Quelques exemples originaux, simples et délicieux:
 
Kaki, poutargue et radis noir
2 kakis  1 radis noir, 200g de poutargue (œufs de mulet séchés à fort parfum de la mer) 
Huile d’olive marinée à la coriandre, citronnelle, laurier et gingembre
Alterner deux ou trois fois rondelle de radis et lamelle de kaki.
Finir par une tranche de poutargue, fixer avec une pique, ajoutez un trait d’huile marinée.

Boudins noirs antillais aux pommes curry
6 boudins antillais 1 pomme
Faites revenir une pomme relevée au curry, cuire les boudins sur ce lit.
Servir chaud sur un plat rectangulaire, alterner boudin et compote.
Attention de ne pas faire éclater les boudins, la présentation s’en ressent.

Pain pique-nique
1 baguette coupée en fines tranches. Tartiner pesto basilic mozzarella râpée roquefort.
Passer à la salamandre.

Croquants aux rillettes de thon entier
Cuire 15min à four chaud des disques de pâte brisée de 5 à 6 cm.
Faites une rillette de thon en conserve, beurre mou, noix écrasées, jus de citron, cumin et poivre. Ecraser la rillette en boule sur les disques, faire durci une heure en chambre froide. Décorer d’une tomate cerise et d’une feuille de basilic.

JF Ulysse

Photo: Il est chic de les picorer. / © DR

Total de votes: 288