Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Heineken ligth offre un goût maximum

Même si l’on note une forte tendance à adopter un mode de vie sain et équilibré en Suisse, les bières légères y sont encore très rares. Dès cet été, cette situation va délicieusement changer avec Heineken Light. 

En Suisse, plus des deux tiers de la population surveillent leur consommation d’alcool et plus de 40% des consommateurs de boissons se déclarent très attentifs à leur santé. Heineken Light, la nouveauté rafraîchissante de l’été 2017, s’inscrit parfaitement dans cet esprit et ne manquera pas de conquérir les Suisses. Le faible taux de calories et d’alcool ne compromet en rien la saveur exceptionnelle typique de Heineken. 

Heineken Light est la nouvelle bière légère au goût inimitable créée par le brasseur le plus international qui soit. Avec 22 kcal par 100 ml, elle détient la plus faible teneur en calories comparativement avec les autres bières, même légères. De plus, avec 3% vol., elle affiche un taux d’alcool agréablement faible. 

Arôme exceptionnel
Grâce à la saveur corsée du houblon Cascade, Heineken Light se distingue par un arôme exceptionnel et par une amertume légèrement moins prononcée que celle des bières Heineken classiques. Elle se prête ainsi à toutes les occasions et peut se déguster à l’apéritif, au lac, au parc, à l’occasion d’un barbecue ou encore après le sport. 
Roland Laux, le fondateur de Unico-first SA, la fabrique à idées pour les produits et services du secteur alimentaire, a goûté cette bière légère: «Heineken Light est une boisson désaltérante dans l’air du temps. Moins d’alcool et de calories, moins d’amertume, mais une véritable bière malgré tout. Elle est idéale pour l’apéritif, rafraîchissante lorsqu’il fait chaud et même adaptée aux personnes qui ne consomment habituellement que peu de bière». 

Peu de calories et d’alcool 
C’est en innovant constamment que Heineken a pu obtenir cette teneur modérée en alcool et en calories. Le secret? Moins de malt d’orge et un petit ajout de sucre. Au cours du processus d’élaboration, le sucre subit une fermentation intense et se transforme ainsi en alcool. Il ne reste donc dans la bière aucune trace de sucre et par là même aucun résidu calorique. En raison d’une teneur réduite en malt d’orge, la teneur en moût d’origine est plus faible, tout comme le taux d’alcool de la bière. 

Pascal Claivaz

Total de votes: 55