Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Les mange-debout lumineux poussent comme des champignons

Eléments tendance de ces trois dernières années, les meubles lumineux donnent du lustre à toute soirée. 
Leur originalité et l’ambiance qu’ils instaurent en expliquent en partie leur succès. 

Les meubles lumineux ont fait leur apparition dans les garden partys et autres soirées de gala, depuis trois ans en Suisse romande. Les plus réputés sont originaires d’Italie. Purs produits design, ils ont pour double caractéristique d’être en polyéthylène et d’être équipé de leds. Leur déclinaison va de la banquette au comptoir, en passant par des tables basses ou des mange-debout. Fondée en 2012, la marque Slidedesign, par exemple, basée à Milan, fait appel à des designers du monde entier pour des créations qui font sensation. «Ce type de meuble se marie avec n’importe quel décor, souligne Lidiana D’Addona, directrice de Lid’evento, distributrice de la marque pour la Suisse. Ils font aussi bien dans la cave d’un vigneron que dans les salons d’un palace». Que ce soit pour des soirées privées ou des événements communaux, la praticité des meubles lumineux – mobiles, voire faciles à ranger – en font des éléments prisés par les organisateurs, professionnels ou non. Deux types de meubles lumineux existent, avec ou sans fil. Ces derniers ont un coût à la location plus élevé, mais autorisent, par définition, une liberté plus grande dans l’aménagement d’une pièce. 

La touche déco
Pour faire impression, auprès des participants, leur quantité variera selon le style de la soirée organisée. Un mange-debout, par exemple, idéal pour des apéritifs, peut rassembler jusqu’à cinq personnes et se percevoir comme des satellites du comptoir. Deux ou trois permettent déjà d’instaurer une certaine ambiance. Lors d’événements plus posés, les «cubo» peuvent faire office de tables basses, à portée de main de personnes assises sur une banquette type snake. En termes de saisonnalité, les meubles lumineux sont aussi bien utilisés en hiver que l’été. «Comme ils sont apparents dans l’obscurité, les meubles ne feront toutefois effet qu’une fois la nuit tombée», met en garde Lidiana D’Addona. Leur volume en fait des meubles vite encombrants, plus intéressants à louer ponctuellement. Le procédé permet aussi de plus facilement varier. Côté technique, leur batterie tient en moyenne entre 15 et 20 heures. Pour une note plus moderne, les modèles blancs, capables de produire une intensité assez forte, sont parfaits pour danser. De toutes formes et de toutes couleurs, «les meubles donnent une touche finale à la décoration d’une soirée», affirme Lidiana D’Addona.

Benjamin Philippe

Total de votes: 528