Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Qui sera le maître chocolatier suisse 2015?

Les Swiss chocolate masters 2015 trouveront leur champion le 25 janvier. Le vainqueur représentera le pays pour l’épreuve finale, les world chocolate masters. 

Après leur triomphe aux présélections du mois de mai, six candidats sont appelés à réaliser des tourtes et des pralinés pour le Swiss chocolate masters 2015. Ce concours de haut niveau est organisé à l’initiative de Carma, Callebaut et Cacao Barry en collaboration avec l’Association suisse des patrons boulangers-confiseurs. «Le chocolat est une matière spécifique, qui demande beaucoup de maîtrise, explique Samuel Romagné, Genevois d’adoption et chef-chocolatier chez Canonica à Vernier. Les cinq autres concurrents sont la Zurichoise Olivia Abrach, de Freytag Conditorei Confiserie Café, la Lucernoise Nicole Beckmann, du Culinary Arts Academy, le Sédunois Mickaël Lysakowski, du Zenhäusern Frères, Géraldine Müller Maras, de la Maison Cailler et le Français Grégoire Maury, d’Absolument Chocolat, à Gland. Ce dernier parfait sa technique depuis un an auprès du chocolatier Nicolas Manzoni. Il en a particulièrement retenu une leçon: «j’ai compris qu’il ne fallait pas regarder le prix, mais viser la qualité». Rompu aux concours – le candidat était en lice pour devenir le meilleur apprenti de France, national et régional, en 2007, et a fait la Coupe de France des jeunes chocolatiers 2008, il se réjouit d’être en Suisse, où il peut travailler de bons produits. Samuel Romagné avait pour sa part participé à la finale suisse au FBK de 2011. «Je manquais un peu d’expérience», admet-il. L’an dernier, il a décroché le 1er prix du meilleur chocolat lors du Salon international des chocolatiers à Genève. Cette année, il sera prêt le Jour J.

Une préparation de choc
Chaque réalisation, tourtes, desserts au chocolat et pièces artistiques, doit être imaginée selon le thème «Inspiration from nature», laissé à l’interprétation tout à fait personnelle du concurrent. La créativité est encouragée par le jury. Le travail est conséquent, les candidats auront à faire dans une seule journée, ce qui se faisait en deux jours auparavant. «Le challenge, pour nous, a été de tout calculer pour respecter tous les délais», explique Samuel Romagné. Après le concours, toutes les pièces montées en chocolat seront exposées durant le salon FBK. Un prix du public couronnera même la plus appétissante. Le gagnant représentera la Suisse aux «World Chocolate Masters» qui auront lieu en octobre 2015 à Paris. «Ce concours peut ouvrir de nombreuses portes, assure Grégoire Maury. Il peut m’aider à redonner à l’entreprise qui me donne déjà tant.»

Benjamin Philippe

Total de votes: 380