Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET - Actions et nouveautés

Le temps des terrasses…

«Le paradis c’est d’être assis à la terrasse un soir d’été et d’écouter le silence» Alec Guiness 

C’est à la mi-avril que les jardiniers en herbe ou professionnels sortent de leur torpeur. Avec l’arrivée des beaux jours ils commencent à envisager de planter et aménager leurs terrasses. A la sortie de l’hiver, le désir de verdure, d’air et de soleil, se traduit par un besoin vital de consommer et de passer des moments à l’extérieur des restaurants et des cafés. 

D’où l’importance pour les établissements de séduire les clients en leur aménageant des espaces extérieurs esthétiques et accueillants et d’innover pour répondre à leur désir de nouveauté et d’originalité. Rien de plus rédhibitoire, en effet, qu’une terrasse laissée à l’abandon, banale, aux chaises et aux tables usagées ou pas entretenues! Une terrasse se doit d’être accueillante, dès que le temps se radoucit, les gens recherchent avant tout le bien-être et la convivialité à l’extérieur; les lieux qui misent sur de beaux aménagements extérieurs disposent ainsi d’un atout majeur pour attirer la clientèle. Bien sûr que les plantes, fleurs, et verdures diverses participent à l’esthétique, encore faut-il savoir les entretenir, en harmonie avec le reste de la décoration. Les palmiers, mandariniers, jasmins et tous les végétaux méditerranéens apportent toujours une douce ambiance de vacances et leurs parfums suaves, mais ne sont pas toujours adaptés à notre climat. Les bacs à fleurs sont pratiques en ville, ils permettent d’apporter facilement de la couleur à un espace mais demandent un arrosage régulier et l’utilisation d’engrais et sont plus vulnérables, au froid comme aux insectes.

Design ou rétro?
Mais ce sont les aménagements, meubles, tables et chaises qui créent l’ambiance et le style. L’investissement de départ s’avère primordial pour définir l’identité du lieu. Peu importe le style, baroque, design, moderne ou rétro…Que l’on choisisse du bois précieux, en chaises ou dans les objets de décoration, du bois composite, moins cher (mélange de bois et de plastic) ou des matériaux plus résistants et moins luxueux comme le métal, le plastique ou le polypropylène (qui ne demande que très peu d’entretien et résiste à des températures élevée et au jaunissement), ou que l’on chine quelques pièces dans les brocantes, l’idée reste pour le restaurateur d’avoir une cohérence et une identité pour son local, et de s’y tenir. 

Chaque printemps, il aménage ainsi sa terrasse, l’entretient, la rénove ou change juste certaines pièces, ajoute quelque coussins, modifie les teintes des tissus... Une pointe de changement, une petite touche de couleur en plus, et le client, sirotant sa boisson fraîche ou son café, en lisant son journal, à l’affût du premier rayon de soleil, sera ravi. Déjà du temps des Romains, Cicéron l’avait compris: «Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut» (Cicéron).

Nathalie Brignoli

Total de votes: 187