Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

La deuxième vie du Merlot

Tessin

Vers 1907, pour reconstituer le vignoble tessinois décimé par une série de maladies, le premier Merlot importé de la région de Bordeaux fut planté.

Le Tessin est l’un des plus importants cantons producteurs vitivinicoles helvétiques. Ses grappes de Merlot arrivent à maturité vers la fin septembre et elles se présentent avec des grains moyens, ronds, bleu-noir. Une fois vinifiés, les raisins donnent un vin à la couleur rubis plutôt intense, équilibré, avec du corps et une fine note de lierre. C’est un vin à la saveur sèche, avec une légère amertume agréable en arrière-goût. Grâce à sa structure, le Merlot accompagne parfaitement les minestrones, les viandes grillées, la plupart des plats de résistance, les fromages bien faits mais pas piquants. Il supporte très bien les petits fûts de chêne, avec un vieillissement de 4 à 6 ans. C’est en 1997 que le Merlot tessinois a obtenu son AOC.

Portrait du Tessin vinicole

Quatrième vignoble de Suisse après le Valais, Vaud et Genève, le Tessin a mécanisé les vignes en terrasses pour leur exploitation. Les 1’200 hectares sont divisés en deux grandes régions: le Sopraceneri, au Nord et le Sottoceneri, au sud. La vallée grisonne de la Mesolcina et ses 50 hectares sont assimilés au Tessin. La vigne est présente un peu partout: de Chiasso aux premières rampes des cols du Saint-Gothard et du Nufenen.

Le Sopraceneri est un vignoble de 640 hectares sur un territoire de dépôts morainiques et de cônes de déjections qui donne des vins austères vieillissant longtemps. Le Sottoceneri, et ses 560 hectares entre le lac de Lugano et Chiasso, a un terrain argileux, riche et profond qui, avec son climat chaud, donne des vins tendres et très élégants.
 

Caractéristiques
Le climat se caractérise par beaucoup de soleil et par des pluies abondantes au printemps, avec une température moyenne annuelle de 12o C. Le 98% des 1’200 hectares du vignoble tessinois produit du vin rouge. La place de choix revient au Merlot (88%). Les autres cépages sont le Pinot Noir (3,5%), cultivé jusqu’à 500 m d’altitude, la Bondola (1,7%) autochtone du Sopraceneri qui donne le «Nostrano», vin rouge typique du canton. Il y a le Cabernet France, le Cabernet Sauvignon, le Diolinoir, le Pinot x Cabernet, le Gammaret, le Garanoir et l’Ancellotta. Quelques cépages divers sont produits pour le raisin de table et la fameuse «grappa». Les 2% restants de cépages blancs sont le Chardonnay, le Chasselas, le Sémillon et le Sauvignon, le Riesling x Sylvaner, le Pinot Gris et le Pinot Blanc Doral. 
 

3600 viticulteurs
La vitiviniculture tessinoise est gérée par… 3’600 viticulteurs. Elle est formée de petites parcelles souvent très raides. Au Tessin, il existe une trentaine de vitiviniculteurs professionnels qui peuvent être considérés comme des entreprises de taille petite à moyenne. Les gros producteurs sont une dizaine. Ce sont des entreprises qui possèdent des vignobles de grandes dimensions. Il existe également une centaine de viticulteurs qui vendent leur raisin dans diverses caves coopératives. 

Dans ce canton du sud, le raisin Merlot donne naissance à des produits extrêmement divers, en fonction des différents territoires. On peut passer de vins rouges très légers à des vins beaucoup plus complexes qui, pour leur juste maturation nécessitent un vieillissement prolongé en barriques de chêne. Il existe également un Merlot blanc. 

Lionel Marquis

Total de votes: 49