Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

Gaumann Innove

L’entreprise Gaumann, à St-Légier (VD), qui fournit de la vaisselle écologique à toutes les manifestations de plein air de Suisse, vient de lancer une nouvelle gamme de produits écologiques: les verres incassables.

 

«Joindre l’utile à l’agréable» pourrait être la formule qui qualifie le mieux cette nouvelle initiative. Car le verre incassable est dans le droit fil de la vaisselle écologique dont Gaumann s’est fait une spécialité, sa raison d’être. 

La copie conforme du verre
C’est en septembre/octobre de l’année dernière qu’a enfin été présentée la gamme de 13 verres de dimensions diverses, en tritan, ce co-polyester alliant résistance thermique, mécanique et chimique en plus de sa transparence. Actuellement, plus de 600 produits destinés au contact alimentaire (gourdes, biberons et même des pièces de robots ménagers) sont réalisés en Tritan et ALIGRO s’est fait un honneur d’acquérir les flûtes à champagne, les verres à vin blanc Inao et 5 références en SAN, soit 7 références au total. Seul inconvénient, de par la nature – il est fabriqué à partir de trois monomères –, les verres en tritan sont difficiles à produire. Ils nécessitent donc un délai de fabrication plus long que la normale. 

Les verres incassables de Gaumann ont tout du véritable verre: même forme, même taille. Mais pas le même poids, ce qui est un atout lorsqu’il s’agit d’en déplacer une grande quantité pour une manifestation hors les murs. 

Sans les inconvénients
Que vous soyez en camping, à la fête de village ou simplement dans le jardin avec des amis, avec des verres incassables la crainte de voir l’un d’entre eux blesser un convive n’existe plus. Certes, ce genre de vaisselle peut être rébarbative à certains. Cependant, il est important de savoir que des vignerons vaudois ont adopté ces verres, ainsi que bon nombre d’EMS, de traiteurs, de spas et d’organisateurs de manifestations. D’autant qu’ils sont certifiés pour 350 lavages. Les verres en SAN, cet autre co-polyester, supportent eux 500 lavages.
Dans les bars lorsque le verre en verre véritable sera interdit à partir d’une certaine heure, le verre incassable deviendra une excellente alternative. Avec la meilleure volonté du monde, on ne parviendra pas à faire naître le bruit si caractéristique des verres qui s’entrechoquent. Aussi, un limonadier peut-il continuer le service sans se préoccuper du bruit. Pour Gaumann, l’objectif est d’intégrer cette catégorie de verres dans la vie courante. Il est même prévu d’élargir la gamme, une fois que ces articles auront conquis le marché. Car il s’agit d’accessoires modernes, écologiques, à la pointe du progrès. Et peu chers, tels les verres à eau qui sont des produits d’entrée de gamme. Les verres à vin Inao en Tritan reviennent à 2,30 francs le verre hors taxes, avec impression de une à cinq couleurs, frais de clichés offerts. 

C’est l’entreprise italienne Goldplast qui en assure la fabrication dans son usine de Roumanie, à Topoloveni, à environ 100 km au nord-ouest de Bucarest. 

 

Encadré

Goldplast

L’entreprise italienne qui a son siège social à Milan, est leader depuis plus de 30 ans dans la création, la production et la distribution d’une vaste gamme d’articles pour la table. L’histoire de GOLDPLAST commence dans les années 1970, quand une famille d’entrepreneurs lombards décide de commencer une activité de production d’accessoires en plastique pour valises de luxe. Depuis le début, la créativité et le savoir-faire technologique distingue cette entreprise qui aurait fait de l’innovation un facteur-clé de son propre succès. Au milieu des années 1990 naît l’intuition destinée à ouvrir les portes d’un nouveau futur pour l’entreprise: transformer un produit simple et indifférencié, comme c’était le cas pour les couverts monousage en plastique, en un produit au style et aux propriétés émotionnelles. 

 

Lionel Marquis

 

Total de votes: 42