Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Petits vignerons et grandes ambitions

L’Association Suisse des Vignerons-Encaveurs Indépendants (A.S.V.E.I.), fondée en 1970, compte sept sections cantonales. La section du Valais est la plus étendue, celle de Vaud compte le plus grand nombre d’adhérents et la section genevoise rassemble la quasi-totalité des vignerons indépendants du canton.

Est «vigneron-encaveur indépendant» celui qui, locataire ou propriétaire, cultive ses vignes et en élève le vin dans sa cave, en vend tout ou partie en bouteilles à son étiquette, et renonce à l’achat de vendange ou de vin dans le but d’une revente, sauf à respecter les marges prévues par les législations en vigueur, pour les besoins de la vinification. En outre, il respecte le code des bonnes pratiques œnologiques.
L’ASVEI compte 600 adhérents, un tiers de l’ensemble des producteurs nationaux et 30% de la production nationale. La majorité de ses membres possède un niveau de formation élevé, grâce à des études supérieures en œnologie.
La Suisse dispose de plus de 40 cépages indigènes, certains mondialement connus, mais son vignoble est petit, et celui d’un vigneron indépendant ne dépasse pas 4,2 ha en moyenne. 

A l’assaut du marché canadien 

SwissGrapes vend des bouteilles de 13 petits vignerons helvétiques. En 2013, six étudiants lausannois (EHL, HEC Lausanne) se lançaient dans un défi: exporter et faire connaître au monde entier le vin suisse, dont seule une infime proportion (2%) sort de ses frontières.
Premier pays visé, le Canada, au marché facilité par la présence de 15 000 expatriés suisses, avec une porte d’entrée: le père d’un des cofondateurs avait ouvert un restaurant à Montréal. 
Après 10 mois de démarches administratives, SwissGrapes Québec est lancée, et la première palette de bouteilles de vins suisses quitte le continent, avec les nectars des six amis. 
Ceux-ci avaient tissé des liens avec de petits vignerons et gagné leur confiance en organisant des événements durant leurs études, prouvant ainsi leur sérieux et de leur savoir-faire avec, argument convaincant, une offre de service d’exportation, pour de petits viticulteurs hésitant à se lancer dans des démarches inconnues d’eux.
Au Canada, SwissGrapes est maintenant leader du marché d’importation de bouteilles helvétiques (www.swissgrapes.ch).

Jura: dans les vignes de Valentin Blattner, obtenteur de cépages

Propriétaire de l’unique domaine privé de la République et Canton du Jura, sur les hauts de Soyhières, au lieu-dit «Sur-la-Fin». Valentin Blattner intrigue.
Sur ses parcelles, il a planté une vingtaine de cépages et produit une dizaine de cuvées, mais son domaine est surtout connu pour son travail expérimental: ce vigneron chercheur travaille avec l’université du Minnesota. Chez lui, il conduit, depuis 1991, une cave vraiment à part. Valentin Blattner se qualifie lui-même «d’obtenteur» de cépages, des cépages qu’il créée et qui résistent à des conditions climatiques extrêmes. Il en cultive une foultitude, plantés à vingt exemplaires chacun. Des cépages que l’on peut retrouver désormais dans des caves suisses bien connues…

par JF Ulysse

Total de votes: 281