Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Villard et Fils, vignerons encaveurs indépendants

Genève

Philippe Villard est le fils, dans l’enseigne «Villard & Fils», de cette exploitation familiale viticole artisanale qui existe, sous sa forme actuelle, depuis 1956. Elle est située sur le coteau d’Anières, à une dizaine de kilomètres de Genève et à un jet de pierre de la rive sud du Léman.

Membre de l’Association Genevoise des Vignerons Encaveurs Indépendants (AGVEI), la maison Villard & Fils vinifie elle-même les raisins qu’elle vendange sur ses terres, moitié en blanc et moitié en rouge/rosé, et il en résulte des vins d’un niveau admirable.

Ses 6 hectares de vignobles, exposés ouest, légèrement en coteaux, bénéficient d’un microclimat créé par le lac Léman, qui les protège du gel de printemps et leur assure une forte régulation thermique jour /nuit plus régulière. Elle prolonge la durée de chaleur et contribue fortement à une excellente maturation des raisins. Le sol graveleux, fait d’alluvions fluvio-glaciaires, est propice à l’expression de vins aromatiques, structurés et à la forte personnalité. Des méthodes de cultures douces, préservant les équilibres naturels de la faune utile et de la flore locale, rapproche le domaine d’une viticulture biologique.
 

En blanc
En blanc Pierre Villard, le père de Philippe, a peu à peu depuis 1965 et plus encore 1970 arraché le chasselas. Il l’a remplacé d’abord par du Chardonnay, qui constitue aujourd’hui environ le quart de sa production. Philippe ayant repris le domaine en 1994 a continué de modifier l’encépagement. Il a opté pour du Muscat, un restant de Chasselas, un peu de Sauvignon et du Gewurztraminer. A partir de 2003, il l’a remplacé par du Salvagnin, autre Traminer, en raison du réchauffement climatique qui favorisait ce dernier cépage. Pépiniériste, il est allé chercher les pieds de Salvagnin dans le Haut-Valais et l’a adapté à son vignoble, avec un résultat tout à fait exceptionnel que nous avons pu déguster lors de notre visite des lieux.

Son Muscat sec, qu’il produit depuis 1976, est un vin très aromatique du fait du microclimat, et apprécié à l’apéritif. Son formidable Salvagnin très long en bouche est un vin gastronomique qui se déguste en apéritif, mais plus encore à table, avec des poissons du lac ou des viandes blanches.
 

Et en rouge
En vin rouge, Philippe Villard favorise le Pinot noir, qu’il trouve plus adapté à ses sols et son microclimat que le gamay. Il produit également du Gamaret, du Garanoir et du Merlot. Partisan du monocépage il ne propose qu’un seul assemblage, le fameux Esprit de Genève, vin ambassadeur du vignoble genevois chapeauté dans tout le canton par l’OPAGE. Le sien comprend 50% de Gamay et 50% de Gamaret élevé en barrique.

Du Pinot Noir (Pinot Fruité) il en fait un vin léger, relativement clair, un peu comme un vin d’apéritif, ainsi que le lui commande sa clientèle.

Son Merlot, qui semble léger au passage des lèvres, se révèle bientôt très long en bouche et très élégamment structuré. Gamaret et Garanoir sont fidèles à leur réputation et jouissent tous deux du microclimat du domaine. Philippe Villard est optimiste pour le 2016, qui sera sans doute un peu moins puissant mais plus équilibré. Pinot et Chardonnay seront magnifiques et disponibles en avril, les vins de barriques le seront en septembre. Nous en reparlerons.

JC Genoud-Prachex

Total de votes: 83