Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

Annette Douillet: «Le salon sera dense, l’édition, magnifique»

Propos recueillis par Ernest Ghislain

Directrice du salon Gastronomia en 2012, Annette Douillet est cette année «ambassadrice du salon». Interview.

Quelle est la particularité de Gastronomia? Il s’agit d’un salon historique dont le concept a été revu en 2010. Cette année sera donc la troisième édition dans sa formule actuelle. Le concept évolue depuis plusieurs années, en fonction des remarques de visiteurs, des exposants et de nos partenaires. Cette édition 2014 sera pleine de nouveautés et de nouvelles animations. Le but est de présenter dans les conférences des thèmes qui préoccupent les professionnels de la branche. Entre les résultats de la votation du 9 février et les changements de présidence dans certaines associations, les bouleversements ont été nombreux cette année. C’est le bon moment de se rencontrer.
A quoi peuvent s’attendre les visiteurs de cette édition 2014? Deux nouveautés devraient particulièrement ravir le public: les démonstrations de chocolatiers et le défilé de mode, plusieurs fois par jour, qui présentera les vêtements professionnels des différents services, de la cuisine à la salle.

Qu’avez-vous retenu de l’édition 2012? Sans doute, la qualité des visiteurs et le fait que le salon facilite les contacts entre eux. Gastronomia reste avant tout le point de rencontre des professionnels. C’est une chance pour la Suisse romande et pour la place de Lausanne d’avoir un rendez-vous de cette envergure.

Les quatre jours du salon seront marqués par de nombreux événements. Que vous inspirent-ils? En 2012, nous avons assisté au lancement de nouveaux concours, qui feront cette année leur deuxième édition, notamment le Gastro Union Challenge et le Concours romand des apprentis boucher-charcutier. Il y aura aussi, notamment, le 5e championnat suisse des écaillers. Nous sommes heureux de voir que ces concours sont pérennes. 

Les concours accordent une place importante à la jeunesse… La relève est l’avenir de notre branche. Il nous est essentiel de maintenir son niveau pour qu’elle reste compétitive. Il est très important que les jeunes puissent montrer leur savoir-faire avec des objectifs précis. Par ailleurs, nous organisons pour eux des visites pour découvrir le domaine dans un cadre différent.

Quels sont vos objectifs en termes de 
fréquentation? Nous attendons près de 
15 000 personnes sur les quatre jours; contre 
11 000 il y a deux ans. L’ambiance sera donc extraordinaire et les stands, de haute qualité. D’ailleurs, certains exposants reviendront après quelques années d’absence. Leur retour, comme la présence fidèle de nombreux autres, atteste de la satisfaction des exposants et de l’importance de la manifestation. Comme la dimension du salon sera identique aux éditions précédentes, c’est la densité qui augmentera au bénéfice des visiteurs.

Avez-vous un message particulier à faire passer aux futurs visiteurs? J’invite tout le monde à visiter Gastronomia. Nous nous réjouissons de leur présenter les nombreuses nouveautés. Ils retrouveront l’ambiance magnifique de 2012, pour lequel nous avions eu des échos très favorables.

Total de votes: 441