Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

World of Coffee (Welt des Kaffees)

JC Genoud-Prachex

Dans l’Univers du café des Halles 1.1 et 1.2, chacun trouvera «chaussure à son pied»: espresso, mocca, ristretto, café crème, cappucino ou latte macchiato, voire frappuccino, flat white ou café filtre. Les visiteurs profiteront de cette opportunité pour se faire ou se refaire une idée, puisqu’on en trouvera pour tous les goûts.

Le café a probablement été découvert par un chevrier, dans le Nord-est du Yémen, et il fut d’abord cultivé dans le sud de la péninsule arabe. On a retrouvé de vraies preuves de sa consommation datant du XVe siècle, dans des sanctuaires soufis, au Yémen.
Son usage fut interdit en Ethiopie jusque sous le règne de Menelik II, et dans l’empire ottoman, au 17e siècle, car il était associé aux troubles et activités politiques insurgées.
La machine expresso moderne fut inventée en Italie, par Achille Gaggia. En 1945: les Coffeehouses se répandirent très vite dans toute l’Italie, en Europe et aux USA, dès le début des années 50. La culture du café fait débat, de par son impact sur l’environnement, et le café bio est en constante expansion.
Avec un peu de chance, on y trouvera quelques-uns des cafés les plus recherchés au monde, comme le fameux Blue Mountain de Jamaïque, le Kopi luwak, un café partiellement digéré par la civette d’Indonésie, ou, suprême raffinement, le Black Ivory coffee, un café rare, Arabica dont les baies régalent les éléphants du nord de la Thaïlande. On ramasse, dans leurs excréments, les grains modifiés par les enzymes digestifs qui en ont retiré la protéine porteuse d’amertume. Seule ombre à ce tableau, son prix en fait actuellement le café le plus cher du monde: il atteint ou dépasse les Frs. 1100.– le kilo, ce qui fait la tasse à Fr. 50.-, prix facturé d’ailleurs dans certains palaces… 
Plus sûrement, les amateurs pourront découvrir des saveurs nouvelles, en goûtant aux différentes variétés de cafés que proposent ici les quelques 50 négociants en café, venus de toute la Suisse et d’ailleurs. Car si tous les cafés se ressemblent, toutes les variétés et les mélanges ne se valent pas, et chacun y trouvera son favori. 
Cette théorie s’applique pareillement dans l’hôtellerie-restauration: les consommateurs ont des exigences élevées en matière de qualité du café et cette tendance est à la hausse depuis qu’ils peuvent aussi boire du bon café chez eux, grâce à des machines à café entièrement automatisées et aux diverses capsules, sans parler des coins-café de bonne qualité, que l’on trouve maintenant partout, des stations-services aux magasins, boutiques, boulangeries et kiosques, et que l’on peut commodément emporter dans un gobelet muni d’un couvercle.
A IGEHO, l’aubergiste aura tout loisir de profiter de la force d’innovation de la culture du café: il pourra aisément se démarquer par la haute qualité de ses offres créatives et augmenter ainsi ses prix et son chiffre d’affaires. L’occasion est propice, dans cet Univers du café, d’établir un contact, de recueillir des informations et déguster les crûs concoctés par des experts ès café et torréfacteurs régionaux.
Dans l’Univers du café, on rencontrera les grands crus de la compétence suisse en matière de café: des torréfacteurs, négociants et fabricants des meilleurs machines à café et filtres du monde. Enfin, on y trouvera l’eau fraîche, celle dont la dureté et la température appropriées en font la star secrète d’un excellent café.

Total de votes: 256