Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

94 ambassadeurs du terroir durable

Jura

Sandy Métrailler

Dans le Jura, la Semaine du Goût portera sur la promotion centralisée des exploitations régionales. Entretien avec Olivier Boillat, président du Comité qualité de la Semaine du Goût pour le Jura et Jura bernois, partie prenante du commerce durable au quotidien.

On connaît assez la Semaine du goût pour éviter d’énumérer des évènements consultables sur le site gout.ch et relayés par les sites des cantons, partenaires et participants, créant une vague de communication disparate mais focalisée.

La Filière Alimentaire & Espace Rural de la Fondation Rurale Interjurassienne à Courtemelon menée par Lionel Gilliotte, offre aux membres une approche de communication d’une rare cohérence. Voir la Semaine du Goût comme un levier promotionnel et proposer des moyens de communication centraux assure la visibilité des membres participants et respecte les impératifs de gestion des deux marques du terroir jurassien.
 

Savoir se démarquer

La Fondation Rurale Interjurassienne œuvre au jour le jour pour la mise en avant du terroir jurassien en mettant à disposition des membres affiliés désireux de bénéficier d’une visibilité professionnelle des outils de communication professionnels et pertinents, à l’image du site www.terroir-jura-region.ch.
Pour l’enseignant en marketing Olivier Boillat, bien utiliser la plateforme de communication de la Semaine du Goût, c’est avant tout une question de positionnement. «Le restaurateur a deux options de commercialisation», explique-t-il. «Soit il fait du volume (pizzas, fast food, restauration industrialisée), soit il se différencie (commerce ciblé), ce qui requiert au minimum cinq avantages de marque à mettre en avant». Pour illustrer l’expérience unique, il cite Georges Wenger. «Des recettes uniques, un service de qualité, une connaissance des produits partagée avec ses employés… Il trouve à proximité des produits exclusifs, que la plupart ne verraient pas».

Promotion mutualisée

La communication autour des marques «Spécialité du Canton du Jura» et «Jura bernois Produits du terroir» est un pilier de la Fondation Rurale Interjurassienne. «Penser collectif, c’est diviser les coûts» indique Olivier Boillat. Les membres accèdent à des outils professionnels et restent libres de participer ou pas à une campagne.

Par exemple, 94 acteurs du terroir jurassien ont été répertoriés dans une brochure intitulée «Nous travaillons avec les produits de notre région». En signant la charte d’affiliation, ces producteurs, filières, magasins, restaurants et restaurants collectifs expriment réflexion et engagement pour la durabilité économique, écologique et sociale.
Pour composer leur menu régional selon la charte «Terroir», les chefs peuvent s’approvisionner directement chez les producteurs sur le site ad hoc 
www.en-gros.ch.

En quête d’exclusivité

Pour les 350 restaurants de la région le défi est la capacité à attirer l’attention et à donner envie. Certains auraient créé une carte 100% locale! «Ce sont les adresses qui montent», conclut Olivier Boillat. Pour les jurassiens, aller au restaurant reste un investissement. Ils veulent l’exclusivité, qu’il s’agisse d’une pizza ou d’un menu gastronomique. Soyez créatifs!

Total de votes: 234