Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

A Neuchâtel, le Goût fédère tous les goûts

Le canton de Neuchâtel, boosté par la nomination de son chef-lieu comme Ville du Goût 2017, propose un florilège d’évènements aux quatre coins du canton mettant en avant leur approche terroir du goût.

Les acteurs remarquables

Leurs noms n’en finissent pas de remplir les colonnes des médias en Suisse romande. Le canton de Neuchâtel compte un nombre impressionnant de producteurs passionnés dont les produits ont désormais conquis les palais du plus grand nombre. A cette image, les frères Aiala, avec leur jambon Pata Negra à Vaumarcus, proposent des visites de dégustation de leurs spécialités.

La Semaine suisse du Goût, c’est également un temps pour faire connaître et reconnaître les labels qui soulignent les divers aspects travaillés par les producteurs comme par les restaurateurs. Ainsi, Slow Food et Fait Maison sont des étiquettes mises en avant par Le P’tit Bistrot, à la Chaux-de-Fonds, qui propose sa lecture de la raclette.

Effet fédérateur

Les autorités neuchâteloises ont bien compris l’effet fédérateur d’un évènement comme la Semaine du Goût. A la Chaux-de-Fonds et en ville de Neuchâtel se tiendra une grande soupe populaire sur une base de légumes du marché. De quoi marquer une ligne idéologique et rassembler la population dans un sens large autour d’un plat qui met à plat toutes les différences culturelles ou socio-économiques. La soupe de légumes parle à l’inconscient collectif en ceci qu’elle continue d’évoquer notre enfance. 

Education au goût

A ce titre, les juniors sont au cœur de la démarche et les écoles mettent en place moult activités et dégustations autour du thème de l’éducation au goût. Un moyen de faire découvrir aux générations futures les vertus d’une alimentation saine et équilibrée dans une ambiance ludique et joviale. Des ateliers plus terre à terre accueilleront les enfants à la Ferme de Pierre-à-Bot à Neuchâtel, sur le thème du Bio et de la biodynamie, avec une découverte des plaisirs d’un régime végétarien basé sur les trésors qu’offre notre terroir régional. L’Ecole club Migros abordera également l’aspect santé du goût avec différents ateliers pour cuisiner plus sainement. 

Animations thématiques

Le goût a cela d’intéressant qu’il n’a jamais fini de se réinventer. Il peut être décliné de mille façons, avec chaque produit, et chacun peut y trouver son compte. Les Laboratoires culinaires se sont installés chez ISP Agencements à Cortaillod pour faire connaître les saveurs Après la désalpe. A l’Auberge du Prévoux au Locle, une animation a été imaginée autour de tout ce que l’on peut trouver dans le bois qui se retrouve dans notre assiette. Un prétexte poétique pour aborder le sujet de l’origine des aliments que nous consommons en racontant une histoire qui rappelle les racines du goût. La Maison du Lac à Colombier, quant à elle, présentera une version plus lacustre des choses. Les visiteurs seront emmenés dans le monde de la pêche, de l’intérieur, pour se rendre compte des tenants et aboutissants d’un métier considéré à tort comme le parent pauvre de l’agriculture. GastroSuisse a notamment patronné la balade gourmande qui emmenera le public en balade au sein des mines d’asphalte de Travers, faisant le lien entre patrimoine historique et terroir local. Pour les fans de conférences, le sujet de la Nouvelle Cuisine sera abordé à la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel.

Breuvages locaux

L’illustre René Wanner invitera petits en grands à la découverte de ses talents d’alchimiste à Absintissimo, la distillerie de Couvet (aussi présente en périphérie genevoise), pour Apprivoiser une Fée. La maison Mauler & Cie SA pour sa part invitera le public à une visite effervescente à Môtiers. Les amateurs de saveurs corsées seront invités par la Semeuse à La Chaux-de-Fonds pour une découverte de l’univers du café, avec dégustations et visites ouvertes au public. Difficile toutefois d’aborder le goût sans faire le lien avec les producteurs, et notamment lorsque nos produits préférés ne proviennent pas de nos terroirs, mais de l’autre bout de la planète. Maisons du Monde abordera le commerce équitable appliqué au café. 

Pamela Chiuppi

 

VOIR AUSSI : https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/

Total de votes: 51