Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Zoom sur les Laiteries Réunies

Genève

Transfrontalière par nécessité depuis le début la coopérative collecte le lait, en plus de 5 fermes genevoises, de 28 exploitations françaises proches de la frontière. Cette collecte représente environ 15% du lait collecté. Elle a pour origine le Congrès de Vienne de 1815: après la défaite des armées de Napoléon, ce congrès avait mis en place une zone frontalière de libre-échange (la zone sarde) autour de la République de Genève, pour assurer son approvisionnement alimentaire. Depuis plus de 200 ans, les produits agricoles de la zone franche sont ainsi livrés en territoire genevois en franchise de droits de douane.

Produits GRTA
Certains produits élaborés par LRGG bénéficient du label «Genève Région-Terre Avenir» (GRTA). Mis en place par l’État de Genève en 2004, ce label valorise les produits régionaux au moyen de filières courtes. Il permet à LRGG de créer des produits originaux comme cette outre de lait frais pasteurisé de trois litres, qui connaît un grand succès à Genève. Mais elles produisent aussi une tomme de Genève, une saucisse à rôtir locale ou un saucisson parfumé au Gamay genevois.

Bientôt, ce label pourrait être étendu à des exploitations situées dans le Genevois français: LRGG a entamé des processus de certification pour ses producteurs français des zones franches. Cependant, ses ambitions en matière de produits régionaux ne se limitent pas exclusivement à Genève et plusieurs projets impliquant les zones franches françaises et le canton de Vaud sont à l’étude. 

47,6 millions de litres
Attentives aux développements du projet d’agglomération franco-valdo-genevoise en cours, les Laiteries Réunies de Genève constituent un exemple réussi de coopération transfrontalière qui dure depuis plus d’un siècle, souligne leur directeur général Pierre Charvet.

En 2016, LRGG a traité 47,6 millions de litres de lait, pasteurisé, upérisé puis emballé, avant d’être vendu comme boisson ou transformé en yogourts et autres desserts, ainsi qu’en fromages. Dans un contexte ardu, marqué par le développement du tourisme d’achat et de la baisse du prix du lait, le groupe Laiteries Réunies et leurs 353 employés ont bouclé 2016 avec un chiffre d’affaires de 222.5 millions de francs (-6.7%). Le dynamisme de son secteur laitier a permet aux Laiteries Réunies d’offrir à ses producteurs un prix du lait sensiblement supérieur à la moyenne suisse.

Ses sociétés Val d’Arve SA (fromages Jean-Louis) et Nutrifrais SA (Yoplait, TamTam, Edelweiss) ont pu maintenir leurs parts de marché. Des animations et des actions promotionnelles ont stimulé les ventes de la marque de flan TamTam, qui a fêté son cinquantième anniversaire et qui est leader en Suisse. 

2000 panneaux solaires
Pour participer à la lutte contre le changement climatique, LRGG a fait installer sur le toit de sa centrale laitière de Plan-les -Ouates plus de 2’000 panneaux solaires (4400 m2), une action concrète qui témoigne de sa détermination à réduire les émissions de CO2 et de lutter contre le changement climatique.

Pour la 3e année consécutive, Le Délice de l’Horloger 150 g a été récompensé d’un Superior Test Award niveau 3 Etoiles d’Or,  par le jury de l’Institut International du Goût et de la Qualité (ITQI, organisme mondialement reconnu qui teste les produits alimentaires et les boissons). LRGG reçoit donc un Crystal Taste Award, distinction décernée aux produits qui ont reçu 3 étoiles et ce 3 années de suite. 

D’autre part, la tomme aux lardons à griller Val d’Arve a obtenu le prix de l’innovation 2016 au SIAL, Salon International de l’Alimentation de Paris.

Lors de la Journée du lait, les visiteurs, dont les autorités cantonales et communales, ont vu fonctionner les installations. Ils ont découvert ce qu’il faut mettre en œuvre pour produire une boisson lactée, un yogourt ou un fromage du terroir. 

www.lrgg.ch

Total de votes: 56