Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands
 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

La lumière fait l’ambiance

Et si le confort d’une chambre d’hôtel passait aussi par la lumière? C’est ce que souligne l’Institut Paul Bocuse en s’intéressant au rôle des ambiances lumineuses dans l’hôtellerie.

Se différencier. Telle est la nouvelle règle dans le secteur de l’hôtellerie. A l’heure des «petits riens qui font tout», l’Institut Paul Bocuse s’est intéressé au confort d’une chambre d’hôtel à travers son atmosphère. Une interrogation partagée et développée par l’Ecole Nationale des Travaux Publics d’Etat (ENTPE), le groupe hôtelier Mercure, Philips Lighting, Schneider Electric Somfy et le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse. Les paramètres qui influencent le bien-être de la clientèle ont ainsi été étudiés dans le cadre d’une thèse menée par Pauline Fernandez, doctorante, dont l’approche est innovante. En effet, celle-ci repose sur le client, permettant ainsi d’identifier et de comprendre ses réels besoins. L’étude vise à proposer un plan innovant de conception et d’évaluation des ambiances dans le secteur hôtelier, permettant de créer de nouveaux espaces adaptés aux besoins - variables - des clients. L’objectif final étant d’augmenter leur satisfaction. 

La thèse s’est appuyée sur les résultats de l’enquête de satisfaction client réalisée à l’Hôtel-Ecole Royal et à l’hôtel Mercure Lyon Beaux Arts. Les clients se sont exprimés sur les éléments importants à leur confort: la quantité et la répartition de la lumière naturelle et artificielle dans l’espace de la chambre d’hôtel; la teinte de lumière des sources lumineuses et sa modification par les éléments de décoration; la praticité des installations par la répartition des sources lumineuses dans la chambre et la simplicité de leur pilotage et, enfin, la possibilité de faire varier individuellement ou de manière groupée les paramètres de l’éclairage. 

Il ressort de cette première étape de l’étude que la lumière participe largement à l’expérience client. Cependant les attentes ne sont pas les mêmes en fonction des différents lieux: lobby, bureau, lit, salle de bains… Logique puisque la lumière contribue à l’ambiance, notamment en soulignant les couleurs de la chambre et en influençant ainsi la perception de l’espace: chaleureux, sécurisé, confortable…. 
La deuxième étape de l’étude visait à concevoir des scénarios d’éclairages confortables à partir de l’avis des clients interrogés afin de créer la Chambre Dédicaces, un nouveau concept de chambre pour le groupe Mercure. 
Le Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse, en collaboration avec le laboratoire des Sciences de l’Habitat de l’ENTPE, a ainsi imaginé un dispositif expérimental constitué de 50 images de synthèse représentant autant de propositions d’ambiances lumineuses, qui ont été proposées à l’évaluation de 103 clients. 

En faisant varier les paramètres esthétiques et physiques de la lumière de façon virtuelle, Pauline Fernandez a extrait ceux qui influencent le bien-être des clients pour concevoir des ambiances, au plus près de leurs attentes. 
A ce stade, il apparaît que, pour une même situation, les attentes diffèrent d’un client à un autre: la simulation d’une situation de détente avec une télévision en marche a montré que 50% des sondés préfèrent une lumière tamisée alors que l’autre moitié préfère une lumière très forte. Un résultat qui tend à prouver la subjectivité du confort et la difficulté pour les hôteliers de satisfaire l’ensemble des clients. 

L’étude statistique issue de l’enquête de satisfaction et des images virtuelles a permis de concevoir une chambre expérimentale à lumière variable dans un hôtel Mercure. Plus de 200 clients, de différents profils, ont pu évaluer les multiples ambiances lumineuses proposées et exprimer leurs préférences. Les résultats du test révèlent que la majorité préfère trouver dans leur chambre d’hôtel une lumière chaleureuse et tamisée pour leur détente, qui utilise toutes les sources de lumière. Par contre, une lumière plus intense est mieux adaptée à une situation de travail ou de lecture. Mercure envisage aujourd’hui d’intégrer les résultats de cette étude dans son nouveau concept de chambre. 

Plus largement, les conclusions de cette enquête devraient aider les hôteliers à développer de nouveaux concepts de chambre «sur-mesure», mais elles peuvent également s’appliquer à tout autre domaine où l’éclairage est présent et où le confort des clients est une préoccupation comme, par exemple, dans la restauration.

Amanda Blanc

Photo: Une lumière douce favorise la détente.© DR

Total de votes: 367