Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET - Actions et nouveautés

André Roduit: «Nous sommes des acteurs du tourisme»

Valais

Ancien président du district de Martigny, André Roduit a été élu en juin président de GastroValais. Pour l’année 2015, les chantiers s’annoncent essentiellement double: formation et recon-   naissance. Interview.

Quelle a été la situation économique de votre canton en 2014?

La situation du tourisme et de l’hôtellerie en Valais aura été à peu près la même chose que celle de 2013. Les chiffres d’affaires ont plutôt stagné. La saison d’été n’a pas été formidable, mais, heureusement, les mois de septembre et d’octobre ont un peu rattrapé l’année. On espère une meilleure saison de ski. 

Quels ont été les moments forts pour les membres de votre association?

Le comité de GastroValais s’est renouvelé lors de son assemblée générale à Sierre, le 10 juin. J’ai ainsi pris la suite de François Gessler. La campagne pour une TVA unique nous aura demandé beaucoup de travail, pour au final peu de résultat. En Valais, les gens ont fait un «vote porte-monnaie» en votant non à 72%. La leçon à tirer est qu’il ne faut plus faire d’autres initiatives, mais que Berne devra compter avec nous lorsque la question de la TVA reviendra. 

Quels thèmes préoccupent vos membres actuellement?

Dans notre canton, la grande préoccupation est la concurrence accrue des fast-foods. La restauration traditionnelle est à la peine, surtout le midi. Il est ensuite également des inégalités persistantes dans les différents types de restauration. Enfin, les charges qui pèsent sur les patrons sont particulièrement lourdes, comme pour tous les indépendants.

Quels seront les axes directeurs de votre action 2015?

Nous sommes en discussion pour revoir les conditions de formation. Depuis 2004, les cours pour être cafetier se font sur 12,5 jours. Il nous faut être cohérents sur toute la chaîne: avec une théorie rigoureuse pour une pratique irréprochable. Dans cette même perspective, nous souhaitons mettre plus de monde à la formation continue(Cours RItzy). Par ailleurs, GastroValais entend être mieux reconnue, d’une part comme une structure capable d’obtenir des conditions porteuses, et d’autre part, comme une association impliquée dans le tourisme. Les relations avec Valais Promotion et la Chambre valaisanne du tourisme, par notre représentante Patricia Lafarge, vont dans ce sens. 

Sur quels événements touristiques 2015 se fondent vos espoirs?

L’année prochaine marquera les 200 ans de l’entrée du canton du Valais dans la Confédération. Il y aura donc beaucoup d’événements festifs d’organisés. Ce seront aussi les 1500 ans de l’abbaye 
de Saint-Maurice. Notre assemblée générale aura lieu le 5 mai, aussi, nous innovons pour l’occasion: plutôt que de se réunir le mardi matin, nous changeons de formule pour faire un repas dans la soirée.

Que souhaitez-vous à vos membres pour l’an prochain?

Je leur souhaite une embellie. Que l’année 2015 leur soit plus profitable.

Propos recueillis par Benjamin Philippe

Total de votes: 281