Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET - Actions et nouveautés

Faire face aux nouvelles réalités

JCGP

Le franc fort effraie un peu moins la Suisse économique: près d’un tiers des décideurs sondés estime les effets d’un taux /CHF à 1,10 comme neutre, un cinquième y voit un inconvénient. Une majorité craint plutôt un manque de collaborateurs spécialisés.
Campagne d’hiver spectaculaire pour contrer le franc fort

L’hiver s’annonce difficile, après un été de stagnation des nuitées (0,1 %), avec une progression des nuitées suisses (1,1 %) et une baisse des nuitées étrangères (-0,7 %). Face à ce recul, il faut miser sur des pays comme la Chine et le Brésil, où l’engouement pour le ski et les séjours à la neige va crescendo.
Buzz Aldin et le Breithorn
Un très beau spot publicitaire met en scène l’astronaute américain Buzz Aldrin: ce héros mondialement célèbre – Deuxième terrien qui a marché sur la lune, en 1969 (Apollo 11) – foule, au Breithorn (VS), un paysage spectaculaire à l’enneigement immaculé, en équipement d’hiver blanc, un drapeau suisse planté dans la poudreuse.
Photographe à ses heures, le Champion olympique suisse de halfpipe Youri Podlatchikov a réalisé les portraits de champions comme Dario Cologna, Dominique Gisin et Fanny Smith vantant le tourisme en Suisse. Il a lancé une campagne en Russie, chez ses autres compatriotes.
Des prix stables et des forfaits pour retenir les Suisses
La campagne «Amoureux de la Suisse» incite également les Helvètes à passer leurs vacances d’hiver au pays. Ils ont, ces dernières années, fait preuve de loyauté, le marché intérieur continue de progresser et devrait atteindre 46,6 % l’an prochain.
Pour inciter les Suisses à ne pas skier ailleurs, 80 % des stations renoncent à une augmentation ou baissent leurs tarifs: les prix des hôtels sont en recul depuis 2009 et les forfaits spéciaux se multiplient, mais les marges bénéficiaires fondent comme neige au soleil.
Les stations font preuve d’originalité, à l’instar de Leysin (VD), qui a construit un toboggan géant sur neige. Sur le site snow.MySwitzerland.com et sur l’appli Swiss Snow Repor, la présentation des destinations s’adapte à la tendance. Autre bonne idée, Suisse Tourisme a lancé un projet-pilote pour qui souhaite se remettre au ski après en avoir arrêté la pratique, avec un forfait spécial incluant logement, cartes journalières, matériel et moniteur.
Recul des nuitées en été
Cet été, on a constaté une hausse des nuitées dans les villes et les hauts lieux touristiques, très prisés par les hôtes venus d’Asie et des pays du Golfe, et un net recul des régions alpines et rurales, privilégiées par les touristes de la zone euro. 
En résumé, les nuitées hôtelières ont reculé de 0,1 %, résultat de la hausse des nuitées touristiques suisses (+0,6 %) et des touristes non européens. Les nuitées hôtelières des touristes provenant de la zone euro accusent un recul de 13 %. 
Tourisme suisse et offres en ligne
Suisse Tourisme a engagé 3,9 millions de francs dans des campagnes visant le marché interne, un marketing accru dans des pays porteurs (Chine, USA, Inde), et certains marchés européens (Scandinavie, Turquie). A plus long terme, son budget quadriennal devrait passer de 220 à 270 millions de francs, projet en discussion aux Chambres.
Plutôt que de miser sur les seuls prix, Suisse Tourisme a mis en avant certains coins du pays, auberges de jeunesse ou trains panoramiques. Son site internet fait figure de modèle: 27 millions de visiteurs l’an passé, des informations en 17 langues et, désormais, un compte Twitter qui regroupe de nombreux abonnés.
Les applications sont utiles pour les nouveaux visiteurs potentiels, qui, en moyenne, ne décident de leur séjour sur sol helvétique que 16 jours à peine avant le début de leur voyage, 
Zurich peut compter les voyages d’affaires, 60 % à 70 % des nuitées: la plupart des visiteurs, sont allemands ou britanniques, ceux sensibles aux prix ont déjà renoncé et l’abolition du cours plancher ne devrait pas trop se faire sentir sur les affaires.
Des baisses de tarifs relativement rares
Les hôteliers se démènent, certains rabotent leurs tarifs: 10 % cet été dans deux établissements de Crans-Montana (VS), 5 % dans un trois-étoiles de Veysonnaz (VS). A Nax (VS), le Maya Guesthouse a fait un effort financier sur les longs séjours. 
D’autres préfèrent miser sur la publicité ciblée, soignent la qualité des services et des offres spéciales ponctuelles ou package-deals combinant nuitées et activités de loisirs. 

Total de votes: 210