Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

Frédéric Haenni: «Nous espérons une relance qui profiterait à notre profession.»

Vaud

Frédéric Haenni, président de GastroVaud et membre du conseil de GastroSuisse se fixe trois objectifs, la mise en place de cours CRH conformes à la nouvelle loi, le développement de l’oenotourisme et le lancement en Suisse romande du label fait maison.

Quelle a été la situation économique de votre canton en 2014?

Une amélioration généralisée des affaires dans le secteur de la restauration a été constatée dans la restauration et l’hôtellerie vaudoise durant le 1er semestre de l’année. Malheureusement le retard des beaux jours de la saison estivale a fortement pénalisé les établissements saisonniers au bord des lacs comme d’ailleurs en montagne. Les gains de productivité du début de l’année se sont malheureusement résorbés au fil des mois, pour de nombreux établissements. 

Quels ont été les moments forts pour les membres de votre association?

 La branche de la restauration et de l’hôtellerie a longtemps espéré un bon résultat lors du scrutin fédéral du 30 septembre dernier, sur l’initiative de Gastrosuisse sur la TVA. Malheureusement les propos erronés ainsi que les menaces brandies au plus haut niveau de l’Etat  fédéral, concernant les conséquences néfastes pour la population en cas d’acceptation (hausse du prix du pain, des aliments, des médicaments et de la presse) ont eu raison de la bienveillance du public envers notre démarche politique.

Quels thèmes préoccupent vos membres, actuellement?

La restauration et l’hôtellerie vaudoise, importantes pourvoyeuses d’emplois et acteurs reconnus et efficaces dans le domaine de l’intégration de leurs collaborateurs, (issus de l’immigration) sont très inquiètes des conséquences du vote du 
9 février.  GastroVaud suivra avec une attention particulière les projets d’ordonnances et de règlements d’application tant  au niveau fédéral que cantonal.

Quels seront les axes directeurs de votre action 2015?

Nous misons pour l’an nouveau sur la créativité et l’originalité avérées des restaurateurs de Suisse romande et du canton de Vaud en particulier. Cette région offre toujours l’une des plus fortes concentrations d’établissements étoilés d’Europe. Nos trois priorités pour l’année 2015 sont:
1) La mise en place de cours CRH étendus et conformes à la nouvelle loi cantonale sur les auberges et les débits de boissons.
2) Le développement avec nos partenaires et l’Etat de Vaud à l’origine du projet, d’un concept cantonal d’oenotourisme.
3) Nous nous efforcerons encore avec d’autres associations, parties prenantes de la démarche, de finaliser le lancement en Suisse romande du label fait maison.

Sur quels événements touristiques 2015 se fondent vos espoirs d’embellie?

Les espoirs principaux d’embellie pour l’année 2015 qui justifient notre optimisme, sont fondés sur la relance en Europe et dans notre Pays, principalement due il est vrai, à la politique des taux bas pratiquée par les banques centrales. Le fameux dicton bien connu … Quand le bâtiment va, tout va, reste d’actualité et dès lors la restauration et l’hôtellerie en profiteront aussi bien entendu.

Formulez un souhait pour vos cafetiers, un deuxième pour vos restaurateurs et un troisième pour vos hôteliers?

Notre souhait pour les cafetiers:
Qu’ils rencontrent enfin une reconnaissance publique de leur rôle social si indispensable à notre Société. Que nos cafés, pubs, bouchons, pintes et petits bistrots de campagne et de quartier soient mieux préservés et soutenus. Dans une société où les contacts sont de plus en plus virtuels, tôt ou tard, il sera nécessaire de reconnaître la haute valeur d’un contact humain et personnalisé…
Pour les restaurateurs:
Que leur originalité, leur créativité reconnue rencontrent le succès escompté. Nous émettons aussi le vœu que des solutions politiques acceptables puissent rapidement être trouvées pour garantir à ces artisans cuisiniers la main d’œuvre absolument nécessaire à leur succès.
Pour les hôteliers:
Nous formulons le vœu qu’à l’image de l’abaissement obtenu des pourcentages de commission des organes de cartes de crédit, une solution semblable puisse aussi voir le jour l’an prochain avec les sites de réservations et leurs tarifs actuels exorbitants de commission.
Enfin, à l’approche des festivités de fin d’année, au nom du Comité cantonal, de la Direction, des collaborateurs et collaboratrices de GastroVaud et en mon nom personnel, je formule à l’intention de tous les professionnels vaudois, romands et suisses, nos vœux de succès professionnels et de santé pour 2015. 

Propos recueillis par Frédéric Finot

Total de votes: 457