Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

GastroFribourg: Bilan et perspectives

Fribourg

JC Genoud-Prachex

Association patronale pour la restauration et l’hôtellerie du canton de Fribourg, GastroFribourg veille, depuis 1894, à promouvoir la solidarité et la bonne entente en son sein, à élever le niveau de la profession et à sauvegarder et défendre les intérêts de la branche. Membre de Gastrosuisse, elle compte près de 600 membres répartis en huit sections.

En mai, à Lucerne, la 124e Assemblée des délégués de GastroSuisse  a renouvelé son conseil et brillamment élu la présidente de GastroFribourg, Muriel Hauser. Seule femme au Conseil de GastroSuisse, on se plaît à relever qu’elle a été élue sur le seul mérite de ses compétences, connues bien au-delà des limites du canton. Deux autres membres font leur entrée au Conseil de GastroSuisse, Gilles Meystre (Vaud) et Moritz Rogger-Riechsteiner (Lucerne). 
Attachement à la formation professionnelle
L’année 2015 est marquée par les difficultés dues au franc fort: si le canton de Fribourg en a été moins affecté que les régions à vocation essentiellement touristique, la crise s’y est fait ressentir. 
Dans ce contexte difficile, GastroFribourg a poursuivi ses efforts en faveur de la formation professionnelle de base, qu’elle a renforcée grâce à un dialogue constant avec les autorités. Au bénéfice d’une solide formation, les professionnels sont ainsi plus à même de répondre aux défis de l’heure, d’autant qu’ils peuvent bénéficier – ainsi que leur personnel – d’une formation continue gratuite et qui répond aux besoins actuels.
GastroFribourg dénonce la concurrence déloyale des foodtrucks
Durant l’année écoulée, GastroFribourg a fait preuve de vigilance, apportant une réponse cinglante à l’appel du conseil communal de la ville de Fribourg, en faveur des foodtrucks et des stands culinaires. Dans une cité où l’on trouve de grands chefs étoilés et des restaurants pour toutes les bourses, un tel appel avait quelque chose de choquant. 
En octroyant douze emplacements pour cette activité, le conseil communal de Fribourg est allé trop loin, puisqu’une grande métropole comme Genève n’en a consenti que six. GastroFribourg n’a pas manqué de le souligner, jugeant par ailleurs que ce n’était pas le rôle d’un exécutif communal d’encourager une activité qui, à maints égards, s’assimile à de la concurrence déloyale: en effet, les foodtrucks ne sont pas soumis à la loi sur les établissements publics et échappent ainsi aux contraintes qu’impose cette dernière, notamment en matière de formation. 
GastroFribourg met tout en œuvre pour que cette lacune soit rapidement comblée: les discussions avancent et une modification de la loi en conséquence est espérée pour l’an prochain.  
Plus de visibilité grâce au site internet
GastroFribourg a pris à temps le train de la modernité et poursuit ses efforts pour des services performants. En témoigne son site, qui offre à chaque membre une visibilité à même d’accroître sa notoriété, grâce à une liste constamment mise à jour, ce que ne permettait pas l’ancienne version papier.
GastroFribourg s’efforce de créer des conditions-cadre favorables à ses membres, dont le professionnalisme, à même de sublimer des produits régionaux de grande qualité, doit faire le reste.

www.gastrofribourg.ch

Total de votes: 237