Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

 

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET - Actions et nouveautés

Laurent Terlinchamp: «Qualité et accueil, les gages de la réussite»

Genève

Laurent Terlinchamp, président de la Société de cafetiers, restaurateurs, hôteliers de Genève, attend des politiques plus d‘écoute et de concertation. Sensibiliser les élus aux problématiques de la profession à l’occasion de la refonte de la loi LRDBH sera l’un des défis à relever l’année prochaine.

Quelle a été la situation économique de votre canton en 2014?

Une météo maussade dans l’ensemble de la Romandie, une situation économique en demi-teinte et un changement important de la manière de consommer de nos clients nous impose toujours plus de «sortir du lot». Que ce soit par de nouveaux concepts ou l’application des règles les plus élémentaires que sont la qualité, l’accueil et le professionnalisme, nous devons sans cesse nous remettre en question et relever notre niveau d’exigences pour rester attractifs et compétitifs.

Quels ont été les moments forts pour les membres de votre association?

Pour n’en citer qu’un seul, c’est incontestablement la dernière décision de l’Etat particulièrement insupportable que nous venons d’apprendre. L’augmentation généralisée de la location du domaine public de plus de 40% à compter d’aujourd’hui, sans la moindre concertation préalable relève d’une pratique passéiste de la politique. Je n’ai pas manqué d’adresser un courrier au président du Conseil d’Etat, François Longchamp, pour lui faire remarquer que, à la différence des autres branches touchées par cette mesure, nous ne pouvions pas compenser cette augmentation, tandis que le secteur immobilier ne manquera pas de répercuter la majoration de  ses frais sur les loyers ou le prix de vente des appartements. Nous sommes écœurés, d’autant plus que, à ce jour, nous n’avons toujours pas reçu de réponse.

Quels thèmes préoccupent vos membres, actuellement?

La refonte de la loi LRDBH nous inquiète fortement, nous avons déjà réagi à quelques idées farfelues et avons même été entendus mais nous attendons aujourd’hui le texte final. Nous ne manquerons pas de faire part de nos remarques et de sensibiliser nos députés à la défense de nos intérêts. Faut-il rappeler que nous représentons 3000 entreprises et 16 000 emplois? Cela mérite écoute et respect.

Quels seront les axes directeurs de votre action en 2015?

Le suivi des dossiers en cours nous accaparera déjà suffisamment mais nous ne doutons pas que nos députés trouveront de nouvelles idées géniales pour encombrer encore un peu plus l’aspect administratif de notre profession. N’oublions pas que 2015 sera une année d’élection!

Sur quels événements touristiques 2015 se fondent vos espoirs d’embellie? Je n’ai malheureusement guère d’espoir d’embellie concernant les événements touristiques, en revanche, j’espère le retour de nos investissements incessants depuis une décennie. Nous voulons des résultats et une meilleure écoute en 2015. 

Formulez un souhait pour vos cafetiers, un deuxième pour vos restaurateurs et un troisième pour vos hôteliers?

Les cafetiers, restaurateurs et hôteliers font tous, pour la plupart le même métier. Je ne peux que leur souhaiter une embellie commerciale et leur promettre que nous continuerons à les soutenir et les défendre.

Propos recueillis par Frédéric Finot

Total de votes: 290