Le Cafetier

Journal des cafetiers, restaurateurs et hoteliers romands

PRODEGA GROWA TRANSGOURMET

Michel Vuillemin: «La suppression de la formation obligatoire inquiète nos membres»

Neuchatel

Président de GastroNeuchâtel, Michel Vuillemein, quittera sa fonction l’année prochaine et espère que la nouvelle équipe apportera un nouveau souffle et une reconsidération de la section auprès de GastroSuisse.

Quelle a été la situation économique de votre canton en 2014?

Depuis quelques mois, l’économie neuchâteloise est elle aussi touchée par le ralentissement. Mais nos entreprises jugent encore bonne leur situation en général et, au vu d’une légère baisse du chômage, nous ne pouvons que nous satisfaire de cette année 2014.

Quels ont été les moments forts pour les membres de votre association?

Cette année a été marquée par la votation fédérale sur le salaire à 4000 francs, refusée par le peuple neuchâtelois qui avait pourtant accepté le salaire minimum cantonal. Ce salaire minimum de 20 francs de l’heure s’est retrouvé dernièrement sur le banc des recours au tribunal fédéral, appuyé autant par GastroSuisse et GastroNeuchâtel ainsi que par divers membres et autres associations.
Quels thèmes préoccupent vos membres, actuellement? Un autre gros dossier a fait bien couler de l’encre et causer dans les bistros du coin: la nouvelle loi sur les établissements publics! Un vent libéral a soufflé sur nos députés et supprimé au passage la formation obligatoire. N’étant de loin pas le premier canton à qui se défi arrive, nous devrons dorénavant déposer un concept d’hygiène auprès du SCAV pour avoir le sésame d’ouverture de nos établissements publics.
Cela ne va pas sans amener des questions auprès des membres installés, il va s’en dire. Inquiétudes sur les futures arrivées de «touristes en restauration» et des «casseurs de marché». Comme avant, en fait. La différence est que l’état ne leur dira plus qu’ils sont capables de gérer n’importe quel établissement public. Diplôme parfois bien trompeur s’il en est.
C’est pourquoi, GastroNeuchâtel a mis sur pied des cours de formations volontaires afin que les têtes intelligentes et conscientes que notre métier ne s’apprend pas en 
trois semaines, puissent se former avec la vraie envie d’apprendre.

Quels seront les axes directeurs de votre action 2015?

2015 sera non seulement un gros changement sur les lois qui régissent notre profession, mais également au sein de notre direction. Une nouvelle présidente ou un nouveau président et deux nouveaux vice-présidents devront être élus. Cela, je l’espère, amènera un air nouveau et une reconsidération de notre section auprès de l’organe suprême de GastroSuisse. Bien du travail en perspective dans tous les cas.
Je ne peux dire pour le moment quels seront les axes directeurs de 2015 au vu de la nouvelle présidence qui va suivre, mais une chose est sûre, c’est que la défense de nos membres sera toujours au cœur de notre section.

Formulez un souhait pour vos cafetiers, un deuxième pour vos restaurateurs et un troisième pour vos hôteliers?

Je ne peux souhaiter à tous nos cafetiers, restaurateurs, hôteliers que du plaisir et de l’amour dans leur travail. Qu’ils croient en leur profession et leur talent.
Que 2015, avec tous les changements que nous devrons affronter, soit couronné de succès et de beaux moments d’échanges.

Propos recueillis par Lionel Billard
Secrétaire-caissier GastroNeuchâtel

Total de votes: 423